JANVIER 2005

 

RETOUR

 

 

Vendredi 28 janvier 2005

 

 

LE TEMOIN DU JOUR

 

Je veux aider le Sri Lanka à se reconstruire

Un mois après ce qu'il a vécu, le 26 décembre 2004 au Sri Lanka, à Trinconmalee, Sylvain Henrion a le sentiment qu'une partie de son esprit est encore sur place. « Ils n'avaient plus rien mais voulaient nous donner des vêtements en nous voyant trempés... » Marqué par la solidarité des populations locales dans les minutes qui ont suivi le tsunami, Sylvain, agent de la mairie d'Alfortville, souhaite aider concrètement ceux qui ont tout perdu à reconstruire leur pays.

« Nous étions partis à 6 amis. On s'est tous retrouvés sains et saufs et nous avons décidé de créer une association. L'objectif est de se mettre en relation avec des organisations présentes sur le terrain pour apporter une assistance financière, humanitaire ou logistique qui corresponde aux besoins. » Sylvain, qui connaît assez bien le pays pour y être allé à plusieurs reprises, estime que les Sri Lankais « ont besoin qu'on leur donne les moyens de faire repartir leur économie. Selon les finances dont nous disposerons, on pourra peut-être reconstituer les stocks de quelques boutiques ou échoppes, acheter des outils, aider à reconstruire des maisons... » Sur place, une maison neuve coûte environ 1 300 €. Sylvain a la ferme intention de retourner au Sri Lanka pour vérifier la bonne utilisation des fonds. Ses collègues de la mairie d'Alfortville le soutiennent et la municipalité devrait prochainement voter une subvention en faveur de l'Association Tsunami Aides aux victimes (Atav).


(LP/H.B.)


H.B.

Le Parisien, vendredi 28 janvier 2005

 

 

 

Jeudi 20 janvier 2005

 

Dépôt de nos statuts à la Préfecture de Police de Paris.

 

 

 

10 JANVIER 2005

 

Retour en France le choc, une partie de nous est restée là bas, une seule envie les aider face à la tragique catastrophe.

 

 

26 DECEMBRE 2004

 

Dimanche 26 décembre 2004 ………….NILAVELI BEACH HOTEL où une partie de notre groupe était…….

 

           

 

 

           

 

L’hôtel est déjà en phase de reconstruction………

 

Mais les villageois sont toujours dans des abris provisoires

 

 

 

             

       

              

 

       

 

 

 

 

 

RETOUR