(RETOUR DERNIERES NOUVELLES)

 

 

 

Dessin de Ishara

 

 

JUIN

 

 

 

24 juin

 

Point sur la reconstruction des maisons :

 

En grève pendant plusieurs mois, les services de l’Urban Development Authority ont retardé la mise en place des plans définitifs, d’une part pour l’attribution des parcelles aux diverses ONG, et d’autre part pour la mise en place d’une réelle urbanisation des terrains intégrants écoles, centres de santé et autres infrastructures.

Nous devrions connaître définitivement, vendredi 24 juin 2005, la parcelle qui nous sera allouée afin de poser la première pierre dans le respect des traditions locales et de démarrer les travaux prochainement.

 

Plan de secours

 

Nous sommes confrontés sur place à une mauvaise coordination entre les services gouvernementaux de Colombo et les autorités locales de Trincomalee.

Nos contacts au Sri Lanka ont fonctionnés tous azimuts, du journaliste aux hautes autorités du clergé et de l’armée, afin de débloquer la situation.

C’est pourquoi, nous avons posé, lundi 20 juin, un ultimatum aux autorités locales en la personne de l’agent du gouvernement (l’équivalent de notre préfet).

Si vendredi 24 juin nous n’obtenons pas le plan définitif et l’autorisation locale, nous dénoncerons le mémorandum du 2 mai 2005 avec les autorités gouvernementales de Colombo et nous appliquerons un plan de secours.

Nous vous expliquerons prochainement le travail effectué en amont par des acteurs locaux sur celui-ci, moins contraignant d’un point de vue administratif.

L’application de ce « plan de secours » sera plus aisée à mettre en place.

Brièvement, il ne s’agit plus de reloger ce que l’on appelle ici « les déplacés », (c’est à dire les personnes qui habitaient dans la zone des moins de 200 mètres devenue inconstructible) mais d’aider les propriétaires qui peuvent reconstruire sur leur propre terrain. Ces victimes sont déjà recensées par l’administration locale ; elles résident actuellement auprès de leurs familles élargies, chez des voisins, ou sur leur propre terre sous des tentes.

Plusieurs petites ONG ont d’ailleurs choisie cette solution.

Nous avions élaboré notre projet en faveur de la reconstruction pour les déplacés car cela nous semblait être la priorité, ce qui n’est visiblement pas celle des autorités locales.

A ce jour, sur le district de Trincomalee, aucune ONG n’a encore commencé la construction des maisons permanentes pour les raisons énoncées ci-dessus.

Nous vous informerons la semaine prochaine de l’option définitivement retenue.

 

Dessins d’enfants

 

En France, l’I.M.E. « le Prieuré » à Saint Vigor Le Grand (Calvados), nous a envoyé des dessins d’enfants par l’intermédiaire de l’association « Louvigny Solidarité internationale ».

Ils s’adressent aux  enfants victimes du Tsunami, aux enfants victimes des problèmes inhérents au conflit ethnique ainsi qu’aux orphelins de REWATA CHILDREN’S HOME (orphelinat bouddhiste). Ces dessins sont de vrais messages chaleureux de solidarité.

C’est avec joie et entrain que les enfants au Sri Lanka ont, à leur tour, répondu à cette élan de solidarité :

à la demande de Sœur Arul Marie Ravel, des enfants ont exprimé sur le papier l’horreur vécue le 26 décembre et qui, six mois après le drame, est encore présente dans leur esprit ;

Mélisande a organisé un atelier dessin avec les orphelins de REWATA CHILDREN’S HOME.

Les enfants parlent peu. Le dessin leur permet d’évacuer leurs traumatismes.

Nous avons tous les trois été fortement émus.

 

Ces dessins partiront bientôt du Sri Lanka à destination de la France, par l’intermédiaire de Mélisande qui achèvera sa mission le 7 juillet. Elle les remettra personnellement aux enfants de l’ I.M.E à Saint Vigor Le Grand (Calvados) où elle racontera et partagera les moments inoubliables qu’elle a vécu.

 

Sélection de dessins

 

     

1) dessin de Worysank   -     2) dessin de Sathees

 

 

 

      

Dessins de l’orphelinat

1) –pas de nom de l’auteur-   -   2) dessin de Couhoud

 

 

Ä  (GALERIE DE DESSINS)  Ã

 

 

 

 

16 juin

 

 

Partenariat Croix Rouge :

 

Suite à l’envoi des fonds nécessaires pour l’achat de chaussures pour des enfants victimes du tsunami et défavorisés, nous avons décidé, comme prévu initialement dans notre projet, de faire participer l’économie locale.

 

Comment ?

 

Nous procédons par petites quantités et en suivant les recommandations des responsables des structures encadrant les enfants.

 

Premiers achats : nous achetons volontairement dans différentes boutiques par quantités équivalentes. Lorsque nous expliquons nos motivations aux patrons des boutiques, ils comprennent tout à fait notre point de vu et sont très contents de cette démarche.

  

 

1) Un des magasins à Trincomalee   -   2) Chez le marchand de chaussures

  

 

Commande spéciale : nous sommes en relation avec le Révérend Père Gunam, qui doit nous fournir une liste importante pour une école des environs de Nilaveli au nord de Trincomalee.

Pour cela le Père Gunam , nous a conseillé de faire fabriquer les chaussures des garçons chez un artisan local, permettant ainsi une meilleur qualité et une possible réparation. Cette commande devrait nous être livrée à la fin du mois de juin ou au début juillet.

 

Distribution des premières chaussures : comme nous l’avons déjà expliqué, il est important pour nous de prévoir et d’organiser notre venue afin d’assurer que notre présence ne perturbe pas la bonne marche  des activités habituelles.

Nous avons donc organisé avec la Sœur Marie Ravel, les premiers  essayages et distribution pour les enfants fortement défavorisés.

 

      

1) La livraison   -   2) Avant la distribution   -   3) Essayage pour les filles

 

  

Pour les garçons :  1) En rang, très sages  -  2) Essayages

 

Une seconde commande sera effectuée, financée non plus par la Croix Rouge mais par l’Association Talents et Partage (lire ci-après).

 

Partenariat Talents et Partages :

 

Nous venons de recevoir un avis favorable de l’Association Talents et Partage sur le versement d’une subvention pour financer le projet décrit dans les nouvelles du 17 mai 2005 (lire)

Cette Association nous avait déjà aidé lors de la création d’ATAV.

Les fonds qui serons alloués à ATAV prochainement représentent un montant de 9500 euros. Ils serviront à aider au financement de 3 actions :

 

1.    « Programme de soutien d’éducation des enfants victimes du tsunami et de la guerre ethnique du couvent Caritas (de la charité) à Nilaveli » (3 097 euros)

 

2.    « Création d’un accueil après école du Révérend Père Gunam à Nilaveli » (3 863 euros)

 

3.    Réparation d’un tracteur qui est utilisé par les agriculteurs des villages environnants  (2 344 euros)

 

Important :  Ces actions qui sont mises en place par des religieux, prennent en considération, sans prosélytisme, les appartenances religieuses et ethniques des enfants.

Et nous l’avons réellement constater.

 

Nous remercions sincèrement l’Association Talents et Partage qui, après nous avoir rencontré pour la première fois au mois de février dernier, nous accorde sa confiance.

 

 

 

 

03 juin

 

 

Maison et bureau sous bonne protection

 

Ce jour est encore marqué par un « Hartal » (couvre feu), sans doute suite à l’appel du procureur général demandant la suspension de l’ordre d’enlèvement de la statue de Bouddha située dans le centre ville de Trincomalee. En effet un jugement avait été rendu le 25 mai dernier par le tribunal de Trincomalee ordonnant son déplacement.

Nous n’avons donc pas pu bouger de notre « quartier général » .

 

Un rendez-vous prévu ce matin avec l’assistante du District Secretary, a été annulé. Celui-ci  concernait la remise à ATAV de la liste des familles sinistrés du Tsunami que nous allons relogés.

Suite à ce contretemps, nous serons en possession de cette liste seulement lundi.

Notre projet est de vous présenter chaque famille, sa composition, la profession de ses membres, et bien sûr une photo avec leur autorisation.

 

Nous envisageons d’effectuer une mise en relation, par l’intermédiaire d’ATAV, entre des familles Françaises qui se manifesteront et ces familles sinistrées.

Après recensement des besoins, nous vous proposerons les modalités de cette généreuse action.

 

 

ð Partenariat CROIX ROUGE d’Alfortville ï

 

Notre interlocuteur vient de nous prévenir de l’envoi des fonds prévus pour l’achat de 300 paires de chaussures en direction d’enfants victimes du Tsunami et d’enfants défavorisés.

Les 4 palettes de kits scolaires fournis par les généreux donateurs de la ville d’Alfortville vont partir dans la semaine du 14 juin.

Nous vous informerons en images du suivi de cette action.

 

 

01 juin

 

(Trincomalee)

 

Mélisande, la nièce d’Alain, est avec nous pour deux mois et a organisé ses interventions dans deux orphelinats afin d’améliorer le quotidien des enfants

Avec l’accord des personnes responsables, ATAV leur a fourni : divers jouets, matériels de dessin, etc…

Elle met en place des ateliers jeux, dessins où tous les enfants sont heureux de participer.

Dans nos valises, nous avons du matériel de premier soin qui permet à Mélisande de soigner quotidiennement quelques petits « bobos ».

Sa douce présence est appréciée de tous.

          

 

1) Melissande aux premiers soins    2) Scéance de dessin    3) Un petit groupe d’enfants

 

 

 

 

 

 

 

 

(RETOUR HAUT DE PAGE)