(RETOUR DERNIERES NOUVELLES)

 

Cérémonie d’ouverture d’une maison

 

 

OCTOBRE

 

 

 

 

 

Ä APPEL A LA GENEROSITE : OPERATION SAMEER Ã

 

Ä Suivi en images : Reconstruction de 3 maisons  Ã

 

Ä Carte régionale : nos Lieux d’actions  Ã

 

 

 

Nous ne vous abandons pas !

Simplement beaucoup de travail au quotidien

 

 

 

23 octobre

 

 

Les maisons sont maintenant toutes très bien avancées.

 

La phase d’accompagnement social, qui est très importante, occupe actuellement  tout notre temps.

Nous avons terminé tous les entretiens avec les familles.

Pour certaines le choix de leur avenir professionnel est fermement arrêté.

Pour d’autres le délai de réflexion est un peu plus long, cela est normal.

Dans les deux cas, leur avenir est parfois en jeu et nous devons leur laisser le temps d’assimiler la chance qui leur est donnée afin de démarrer ou continuer dans les meilleures conditions une activité professionnelle qui leur tient à cœur et qui est réalisable.

 

Nous pouvons dès aujourd’hui vous annoncer qu’ ATAV sera le partenaire de trois commerçants ou artisans :

 

 

Echoppe de zingueur

Fabrication de sceaux, arrosoirs, etc…

Capital fourni pour acheter de nouveaux outils

Enregistrement du commerce auprès des autorités locales

Ouverture d’un compte commercial

 

 

 

 

Echoppe de MEULERIE

Moulure de farine de riz, poudre de piment, etc…

Demande d’un nouveau moteur et de nouveaux mixeurs

Enregistrement du commerce auprès des autorités locales

Ouverture d’un compte commercial

 

 

Atelier de ferronnerie

Après le travail accompli pour notre association, ARUL, à qui nous rendons hommage, nécessitait une petit coup de pouce !

Achat de nouveaux outils pour éviter la sous-traitance trop lointaine

Enregistrement du commerce auprès des autorités locales

Ouverture d’un compte commercial

 

 

 

 

Pour ces trois boutiques, nous allons faire confectionner des panneaux publicitaires implantés sur la route principale de Nilaveli à Irrakakandy, pour signaler leurs multiples activités.

 

 

Pour une famille dont le mari loue une petite épicerie, nous avons fourni un capital permettant de constituer un stock plus important (la boutique était en effet presque vide…)

 

la petite épicerie

A l’étude :

 

Une épicerie

Un marchand de légumes

Une boutique téléphone

 

Pour d’autres familles qui souhaitent garder leurs activités professionnelles postérieures, notre aide s’est traduite en collaboration le plus souvent avec les épouses,  par un complément de revenu, de diverses manières : achat d’animaux (chèvres, vaches, …), culture d’oignons (achat de pompe pour l’irrigation, de plans d’oignons)

 

A propos de la grippe aviaire

Les familles demandeuse d’élevage de poulets ont été sensibilisées à ce problème.

Un certain nombre d’épouses nous sollicitaient pour la constitution d’un élevage de volailles importants.

Après une explication et une prise de conscience du risque encouru, les familles se sont orientées vers d’autres solutions.

 

 

Entretiens avec les familles et accompagnement

 

Dans le cadre de l’accompagnement social, nous proposons de payer au familles la connexion à l’électricité en étudiant leur possibilités futures pour le paiement de leur consommation.

 

Avec un don de  115 euros           deux familles ont pu être connectées

elles assumeront la charge du paiement mensuel

 

Evaluation du budget total de la connexion électrique

une moyenne de 10 000 rs par famille

(environ 81 euros)

 

20 familles X 81 euros = 1620  euros

 

Nous préparons en outre, un projet non formellement arrêté avec les enfants des familles aidées.

Nous avons ouvert pour chaque enfant en bas âge ou scolarisé, un compte épargne mineur afin de leur constituer un capital pour leurs études ou profession à venir.

Ce volet fera l’objet d’une édition spéciale de La LETTRE D ’A.T.A.V.

 

   

Entretiens avec des familles

 

 

Distribution des kits scolaires avec notre partenaire la Croix Rouge d’Alfortville

 

100 kits distribués au couvent de la charité, à la demande de Sœur Arul Mary Ravel

Nous n’avons pas effectué de distribution avec photos comme à l’habitude : n’ayant pas assez de sacs pour tous les enfants, Sœur Arul Mary Ravel préfère les donner petit à petit en fonction des besoins et aux enfants n’en ayant pas déjà reçu par d’autres ONG lors de distribution dans les camps.

 

60 kits ont été distribués au camp de transit d’Ikbar Nagar

 

125 vont être distribués ce jour aux réfugiés qui se trouvent, depuis le tsunami, dans un temple Bouddhiste à Trincomalee.

 

Chaque distribution est préparée avec le responsable du camp et nous lui demandons au préalable de préparer la liste des enfants scolarisés.

 

  

Distribution des kits scolaires

 

 

 

Clin d’œil

 

notre constructeur est de nouveau papa d’une adorable petite fille !

 

 

 

 

 

 

06 octobre

 

 

RENCONTRE AVEC DES ONG FRANCAISES

 

Suite à  la dernière la réunion à l’Ambassade de France le 23 septembre, nous avons rencontré des représentants d’Architecte de l’Urgence basés sur la ville de Mutur dans le district  de Trincomalee. Afin de vous rendre compte de leur travail et pour ne pas déformer leurs actions  nous vous invitons à consulter leur site Internet : 

 

http://www.archi-urgent.com/fr/?page=8&num=6

 

Nous restons en contact permanent avec Marie-Agnès Cros, Directrice Générale de Pharmacie Humanitaire Internationale ; leur projet est la reconstruction d’un dispensaire, d’une école, et de 30 maisons pour des victimes du Tsunami ayant subit des dommages dans la zone d’inconstructibilité.

 

http://www.phi.220v.org/

 

Le temps parfois nous manque pour rencontrer d’autres ONG et montrer le travail accompli de chacun.

C’est aussi un moment privilégié pour avoir un aperçu et des conseils extérieurs.

 

Rencontre avec les ONG

 

 

POINT SUR LES TRAVAUX

 

Toutes les fondations sont terminées (important avant la saison des pluies !)

Pour certains sites des  constructions, il ne reste que la charpente et le toit à poser ; viendront ensuite les travaux d’électricité et des finitions intérieures.

Le terme des constructions est estimé à fin octobre selon les informations du constructeur.

Des aménagements supplémentaires (puit, véranda,…) sont parfois réalisées par les propriétaires des maisons : c’est une joie pour nous car cela prouve une appropriation totale de leur nouvelle habitation et une implication active dans l’amélioration de leur condition de vie. Nous finançons parfois ces améliorations.

 

  

1)   2)   Forage du puit pour une maison

 

 

Certaines familles vivent encore dans des conditions d’attente très précaires.

C’est le cas  notamment  de Madame ASANAR AMOUN BEBE qui est réfugiée avec sa mère dans un abri temporaire dans la cour d’une mosquée de Nilaveli.

La construction de sa maison devrait s’achever prochainement : le toit est posé et les finitions intérieures sont en cours de réalisation.

 

  

1) Mme AMOUN BEBE dans son habitat provisoire  2) Maison en construction pour Mme AMOUN BEBE

 

 

D’autre part nous continuons nos entretiens avec les familles, concernant l’aspect socioprofessionnel. Nous reviendrons beaucoup plus en détails sur ce volet de nos actions.

A ce jour nous en sommes à 6 entretiens réalisés.

 

      

1)   2)   3)   Réunion avec les différentes familles

 

 

FOURNITURE DE MOBILER D’APPOINT

 

il est important de favoriser l’économie locale

 

A chaque famille, nous fournissons un premier mobilier comprenant :

4 chaises , une table et un meuble de rangement  de cuisine.

                                                                                                                             

 

Un budget de 1790 euros environ permet de fabriquer :

 

80 chaises

20 tables

20 meubles de rangement de cuisine

 

 

Plutôt que d’acheter dans un magasin nous choisissons délibérément de passer une commande au ferronnier, qui avait déjà travaillé pour l’association dans la réalisation de l’aire de jeux du Couvent de la Charité.

 

 

OPERATION SAMEER

 

La solidarité s’exprime ici avec un S majuscule

Deux bénéficiaires de maison qui se sont engagés de manière très active dans la construction de leurs nouvelles demeures et pour lesquels nous avions envisagé de leur remettre un salaire, ont refusé celui-ci.

Ils en ont fait don à la famille de Sameer.

 

Conjointement avec la famille de Sameer, nous avons rédigé une lettre à l’attention de Madame la Présidente du Sri Lanka, pour tenter d’obtenir une aide du complément.

Nous sommes à ce jour dans l’attente d’une réponse.

 

      

1) Le charpentier remet 10000 Rs       2) Sameer devant sa maison       3) Sivapakiyam remet 7000 Rs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(RETOUR HAUT DE PAGE)